Date of Award

5-10-2019

Degree Type

Thesis

Degree Name

Master of Arts (MA)

Department

World Languages and Cultures

First Advisor

Dr. Gladys M. Francis

Second Advisor

Dr. Éric Le Clavez

Abstract

Ce projet de recherche offre une étude du « tracé corpo-mémoriel » (Francis, 2017) mis en place dans les œuvres de Fabienne Kanor. Ce processus, comme nous le constaterons dans notre analyse permet à Kanor de retracer les racines et trames d’histoire qui forment l’identité et affectent le corps d’individus qui sont héritiers de la traite noire ou de la (néo) colonisation. Se centrant sur les romans D’eaux douces (2004), Humus (2006), Les chiens ne font pas des chats (2008) et Faire l’aventure (2014), nous proposons de parcourir les procédés par lesquels Kanor re/présente le corps souffrant. Mis au peigne fin, le trauma est une demeure à visiter pour Kanor qui en fait l’agent principal de toutes ses œuvres. Si les notions d’enfermement, de sexualité, de genre, et de trauma sont des thèmes que l’on retrouve fréquemment dans la littérature francophone, afro-caribéenne plus particulièrement, notre but est de faire ressortir les procédés esthétiques uniques mis en place par Kanor dans ses représentations du corps souffrant. Ainsi, elle nous présente le corps perçu dans l’environnement à travers le regard, le toucher, le sentir dans des textes sensoriels et haptiques.

Share

COinS